Votre guide de référence depuis 2005
Vous êtes ici :
Accueil » La moto » L'entretien de la moto » Nos conseils pour entretenir votre 2 roues

Nos conseils pour entretenir votre 2 roues

Tout engin, quel qu’il soit, se doit d’être entretenu régulièrement avec une certaine attention.
Les deux roues, bien que simple d’utilisation, n’échappent pas à cette règle.
Cet entretien régulier sera utile aussi bien pour prolonger la durée de vie de votre véhicule que pour votre sécurité.

La partie technique

Vous venez de faire l’acquisition de votre première moto ou scooter (bien assuré comme il se doit), et vos connaissances techniques dans ce domaine ne sont pas encore tout à fait au point.
Lors de votre achat, vous devriez avoir pris connaissance du livret d’entretien concernant les prochaines révisions de votre machine. Ce livret vous permettra également de vérifier et d’évaluer par vous-même les niveaux (huile, liquide de refroidissement) ainsi que l’état des autres consommables (plaquettes, pneus…).

Les pneus

Pression des pneus
L’entretien du pneu sinon sa vérification régulière est primordiale pour la sécurité du conducteur et se décline en trois parties :

  • L’usure : le niveau de profondeur des sculptures du pneu ne doit pas descendre au-dessous de 1,6 mm. Au-delà les risques d’aquaplaning peuvent être fréquents, l’eau ne pouvant plus être évacuée correctement.
    Le moment de changer un pneu usé sera variable car fonction de plusieurs facteurs tels que la distance parcourue, les suspensions, le freinage, la qualité de la gomme, le type de route, ou bien encore le style de conduite.
  • La pression : là encore, attention car elle pourra demander à être modifiée selon le type de route que vous empruntez, la distance à parcourir et bien entendu de la taille du pneu.
  • L’état : c’est la gomme qui permet l’adhérence à la route et de par ce fait permet une meilleure stabilité ainsi qu’une distance de freinage optimum.
    Les signes d’usure distinctifs sont généralement des craquelures, un voilage ou une déformation de la gomme. Celle-ci doit garder un aspect net.

Les freins

Les freins, et plus précisément les plaquettes des motos comme des scooters, sont des consommables et s’usent donc plus ou moins vite en fonction de leur utilisation au même titre que les pneus. C’est la pression hydraulique des plaquettes contre les disques, effectuée lors du freinage, qui va user la partie tendre (appelée aussi « les garnitures ») des plaquettes.
Une vérification régulière s’impose afin d’évaluer l’usure de vos plaquettes dont l’épaisseur minimum des garnitures ne doit pas descendre au-delà de 2 mm.

La chaîne

Comme toutes les pièces de votre moto mises le plus souvent à contribution, la chaîne s’use. Certes pas aussi rapidement que des pneus mais là encore tout dépend de l’utilisation que l’on en fait et de l’entretien qu’on lui prodigue.
L’entretien de la chaîne se décline en deux phases :

  • Le nettoyage : deux types de chaînes existent, la chaîne simple ainsi que la chaîne à joints toriques généralisée pour faciliter l’entretien.
    Seules les 50 cm3 et certaines 125 cm3 conservent la chaîne simple pour des raisons économiques.
    On utilisera donc du pétrole désaromatisé pour la chaîne à joints toriques contrairement à la chaîne simple qui ne demande généralement que de l’essence.
    A proscrire : tout type de détergent.
  • La lubrification : il s’agira ici de vaporiser de l’huile sur la totalité de la chaîne, à l’intérieur comme à l’extérieur afin d’atteindre les joints situés sur les maillons.

Avant de prendre la route en vue de faire une longue distance il est également préférable de vérifier la tension de la chaîne. Dans son état de fonctionnement normal celle-ci aura un débattement d’environ 3 cm en moyenne.

Les niveaux

Voici donc la partie la plus simple à réaliser, indispensable pour la bonne santé de votre moteur ! Elle est aussi la plus fréquente.
il y a quatre niveaux à vérifier :

  • l’huile : cette vérification se réalise généralement tous les 500 à 1000 kms afin d’éviter que votre machine ait « soif ».
    Pour ce qui est du lubrifiant, optez pour une bonne huile minérale.
  • le liquide de refroidissement : comme son nom l’indique, il sert à éviter une surchauffe
  • le niveau d’électrolytes : ils servent de conducteurs et permettent à la batterie de fonctionner. Généralement, leur niveau est indiqué sur le bac de la batterie donc, pas de panique !
  • le liquide de frein : à vérifier toutes les semaines. Produit très corrosif donc, attention à la peinture !

Nous avons pu voir les principales vérifications à faire sur votre machine pour plus de sécurité, de confort mais également d’économie.
Si certaines tâches sont plus complexes que d’autres, rassurez-vous, les révisions obligatoires chez le constructeur (sous peine de perdre votre garantie) sont là pour régler ces problèmes.

Quid de l’aspect juridique et des assurances ?

Prêtons attention maintenant aux règles à respecter concernant l’entretien de votre véhicule car un oubli ou un laisser-aller pourrait très vite se transformer en amende lors d’un contrôle de routine. De plus, un sinistre qui pourrait être causé par un manque d’entretien de votre moto (un pneu trop usé par exemple) pourrait être préjudiciable pour votre couverture, et ajouter du malus à votre assurance.

Côté entretien

Nous avons traité plus haut les vérifications importantes à faire telles que les pneumatiques, les freins, etc.
Celles-ci ne doivent pas être prises à la légère car un oubli pourrait être condamnable.

La structure du pneu : 1,6 mm d’épaisseur minimum.

Les clignotants : deux à l’avant et deux à l’arrière (en état de fonctionnement).

Le pot d’échappement : prendre garde à son bon fonctionnement ainsi qu’à son niveau de décibel.
75 dB jusqu’à 80 cm3
79 dB jusqu’à 175 cm3
80 dB au-delà
Comptez entre 68 € et 450€ d’amende pour un excès de bruit.

« nul n’est censé ignorer la loi »

Pour être tout à fait dans les normes il vous faudra équiper votre véhicule, si ce n’est déjà fait, de quelques accessoires indispensables :

  • Un dispositif anti parasite
  • Au moins un rétroviseur côté gauche
  • Un avertisseur sonore homologué
  • Un indicateur de vitesse
  • Un compteur kilométrique
  • Deux freins pouvant être actionnés indépendamment l’un de l’autre
  • Au moins une béquille

Rechercher :


Assurer sa moto La moto pour les débutants Améliorer sa conduite Entretenir sa moto L'équipement du motard Guide d'achat

Assureurs spécialisés

site d'information indépendant
A propos
Assurance-motos.net est un site totalement indépendant, animé par des rédacteurs passionnés possédant plus de 10 années d’expérience dans le web motard. Le contenu que vous trouverez ici est unique, et sa reproduction strictement interdite.
© assurance-motos.net 2005 - 2013