Votre guide de référence depuis 2005
Vous êtes ici :
Accueil » Le scooter » Le scooter et le débridage

Le scooter et le débridage

Le but de ce billet n’est pas de faire un tutorial, ni de vous donner les clés pour trafiquer votre scooter. Débrider un scooter 50cc est interdit par la loi, et les sanctions parfois lourdes.

La pratique est bien plus rependue qu’on ne le croit, et très en vogue chez les jeunes, mais également chez les motards où la pratique du « full-power » reste prisée. Pourtant la loi est très stricte à ce sujet et les risques sont nombreux, sachez-le !
En plus des amendes en cas d’arrestation, si vous avez un accident avec un deux roues trafiqué ou ayant des pièces non homologuées, votre assurance ne vous couvrira pas. Et dans le pire des scénarios, si vous renversez un piéton ce sera à vous (plus généralement à vos parents) d’indemniser la victime en cas de blessures.

Le but de l’opération : gagner en vitesse en modifiant son scooter

Comment réalise-t-on un débridage ? L’opération est souvent simple à mettre en place, et de nombreux accessoiristes vendent des kits permettant de remplacer certaines pièces pour booster les performances du moteur et gagner en vélocité.
Mais sans forcément rajouter, ou remplacer certaines pièces comme le pot d’échappement, il est tout à fait possible de modifier son scooter soi-même pour atteindre des vitesses d’environ 70km/h.
variateur
La bride la plus importante est généralement située au niveau du variateur qui est accessible une fois le carter de transmission démonté. L’opération consiste ensuite à retirer une butée sous forme de rondelle située entre les deux cônes qui forment une poulie (voir illustration). La courroie du variateur peut ainsi atteindre la hauteur maximale et permettre des vitesses plus élevées.

Une pratique qui a ses limites

Si l’opération de débridage est relativement facile, le scooter lui n’est pas forcément adapté et architecturé pour encaisser des vitesses de pointes excessives. Toute la mécanique s’usera beaucoup plus vite : segments, pistons, plaquettes… l’ensemble du moteur mais aussi le châssis sont mis à rude épreuve. Les freins surtout vont chauffer plus que la normale et s’user très vite. Le danger est alors considérable : en plus de la vitesse excessive, vous risquez de ne plus pouvoir freiner, et c’est l’accident assuré !

Le futur contrôle technique : S’il n’est pas encore entré en vigueur, le contrôle technique pour les scooters et cyclos de 50cc arrivera certainement d’ici 2013, et le débridage fera l’objet d’une traque encore plus accrue. Soyez prévenu !

Nul n’est censé ignorer la loi qui est là pour vous protéger avant tout

scooter 50 cm3
Les lois sur les limitations de vitesse sont faites avant tout pour la protection des usagers.
En France, un scooter de 50cm3 ne doit pas dépasser 45km/h. Débridé ou pas, vous serez en infraction au-delà de cette limite.
Lors d’un contrôle par les forces de l’ordre, si les policiers découvrent que votre véhicule est trafiqué avec des pièces non homologuées, ou qu’il a été débridé, ils pourront vous infliger une amende de 4ème classe et la confiscation de votre scooter ou votre cyclo.
Pour les cas aggravés, si le débridage est à l’origine d’un accident grave avec des préjudices corporels sur des tiers personnes, des sanctions pénales peuvent être appliquées allant jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.

Rechercher :


Guide du scooter

site d'information indépendant
A propos
Assurance-motos.net est un site totalement indépendant, animé par des rédacteurs passionnés possédant plus de 10 années d’expérience dans le web motard. Le contenu que vous trouverez ici est unique, et sa reproduction strictement interdite.
© assurance-motos.net 2005 - 2013