Votre guide de référence depuis 2005
Vous êtes ici :
Accueil » La moto » L'équipement » Les avertisseurs de radars

Les avertisseurs de radars

Il existe pléthore de solutions pour les autos, mais nettement moins pour les motos. Sur quels critères doit-on choisir son avertisseur de radars (nouvellement rebaptisé «assistant d’aide à la conduite»), et quelles sont les solutions les plus adaptées ?

Il faut avant tout faire la distinction entre les avertisseurs communautaires de radars, et les détecteurs de radars. Ces derniers, capables de détecter les lasers qui équipent certains dispositifs des forces de l’ordre sont interdits par la loi française. Nous ne parlerons dans cet article que des solutions légales qui consistent à signaler les zones dites « à risque » ou ont été signalés des radars fixes ou mobiles.
controles
Depuis le 29 novembre 2011, la législation impose aux fabricants d’avertisseurs de ne plus informer l’utilisateur de l’emplacement précis des radars, mais de signaler les zones où les autres automobilistes ont signalé des radars sur un segment de 4km sur autoroute, 2km sur route, et 300 mètres en ville. A ce sujet nous vous invitons à consulter le site de l’AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite) pour plus d’informations.

Quel est le principe des avertisseurs de radars communautaires ?

Chaque dispositif doit être muni au minimum d’une puce GPS pour connaître votre position.
Sa vocation est de vous tenir informé des « dangers » de la route, mais également d’informer les autres utilisateurs en remontant les radars mobiles et les incidents que vous rencontrez sur votre trajet. Si ce fonctionnement marche pour les automobilistes, il n’est pas transposable à la moto : on ne peut pas se permettre d’interagir avec une interface au guidon d’une moto. Les motards devront donc se contenter de boîtiers rudimentaires et passifs, avertissant des zones à risque à l’aide d’un signal lumineux et/ou sonore.

Un choix restreint de boîtiers adaptés à la moto

Contrairement aux nombreuses offres disponibles pour les voitures, il n’existe pas beaucoup de solutions pour les motos.
Vous pouvez toujours essayer d’adapter un avertisseur de radar voiture sur votre moto, mais vous rencontrerez des difficultés parfois difficiles à contourner :

  • Les boîtiers ne sont en général pas étanches, et en cas de pluie, il sera particulièrement exposé. Si votre moto dispose d’une bulle, arrangez-vous pour placer votre dispositif bien à l’abri.
  • Très souvent alimentés en 12v sur l’allume cigare des voitures, les avertisseurs de radars ont généralement une faible autonomie, particulièrement ceux dotés d’une interface graphique.
  • Difficultés pour fixer votre boîtier si ce dernier n’est livré qu’avec une ventouse.
  • Manque de discrétion.

Alors quels dispositifs les motards peuvent-ils utiliser ?

Comme abordé plus haut, la solution consiste à s’orienter vers des boîtiers de petite taille, autonomes, peu énergivores, qui se logeront facilement sous votre bulle si vous en disposez, sinon dans une de vos poches, mais attention à ce que le signal sonore soit suffisamment fort pour que vous puissiez l’entendre. Voici quelques modèles adaptables :

L’Inforad M1 :
Spécialement conçu pour la moto, il vous accompagnera facilement dans vos déplacements. Etanche et très discret, il assure l’essentiel grâce à ses signaux lumineux.
On apprécie son coût modéré, aux environs de 50€, et ses mises à jour gratuites.

Inforad M1

Coyote V2 Rider plus :
De conception différente de l’Inforad M1, ce dispositif peut tout aussi bien servir en voiture qu’à moto, à condition d’acheter un kit supplémentaire. Le V2 rider dispose d’un petit écran LCD, et est doté de fonctionnalités audio et de capacités communicantes. Vous pourrez donc remonter les emplacements de radars mobiles et les perturbations… en théorie. En pratique, au guidon d’une moto avec de gros gants et à travers une housse en plastique, c’est beaucoup moins évident. Vous aurez néanmoins des informations intéressantes qui vous indiqueront en temps réel votre vitesse et celle autorisée, ainsi que la nature des alertes.
Le principal avantage du Coyote, et non des moindres, c’est le nombre important d’utilisateurs, garantissant une certaine fiabilité.
On regrettera cependant la nécessité d’acheter le kit pour moto qui n’est pas donné. Il comprend :

  • Une housse en plastique transparente pour recevoir le boîtier. Le pilote pourra ainsi lire les informations en attachant la housse à son avant-bras, ou à son guidon.
  • Des oreillettes extra plates filaires (pas de Bluetooth) pour ne pas gêner le port du casque.
  • Une casquette soleil

Wikango Max :
Concurrent direct du Coyote V2 Rider, le Max est également un boîtier conçu initialement pour les automobilistes, et s’avère impossible à manipuler en conduite avec des gants. Il bénéficie d’un meilleur écran que le V2, et d’un prix un peu moins élevé. Il vous faudra en revanche vous débrouiller pour l’embarquer sur votre moto : il n’existe aucun kit de protection, ni de fixation. Voir le site du constructeur pour plus d’infos.

Les applications embarquées sur smartphones :
Si vous êtes équipé d’un iPhone ou encore d’un téléphone sous Androïd, vous pourrez installer les systèmes de votre choix, qu’il s’agisse de Wikandgo, iCoyote ou Inforad. Mais là aussi vous devrez vous débrouiller pour rendre votre dispositif opérationnel, visible et protégé de la pluie avec des solutions alternatives.

Pour conclure, les offres adaptées aux motards ne sont pas nombreuses. Seul l’Inforad M1 fait figure d’exception, et constitue de facto un choix de prédilection. Les industriels semblent frileux sur ce marché ou la demande est pourtant bien réelle.

Rechercher :


Assurer sa moto La moto pour les débutants Améliorer sa conduite Entretenir sa moto L'équipement du motard Guide d'achat

Assureurs spécialisés

site d'information indépendant
A propos
Assurance-motos.net est un site totalement indépendant, animé par des rédacteurs passionnés possédant plus de 10 années d’expérience dans le web motard. Le contenu que vous trouverez ici est unique, et sa reproduction strictement interdite.
© assurance-motos.net 2005 - 2013